Lutter contre le Sida là où il se trouve

Dans son rapport 2008, l’Onusida estimait à 33millions de personnes le nombre d’adultes et d’enfants vivant avec le VIH dans le monde, dont plus des deux tiers en Afrique subsaharienne. La recherche dans les pays du Sud s’impose donc comme une priorité absolue et l’engagement financier de l’Agence nationale des recherches sur le sida et les hépatites virales (Anrs) sur ce volet représente en 2008 environ 15millions d’euros, soit plus du quart de son budget annuel. Dans le domaine de l’infection par le VIH/sida, l’Anrs mène ses activités de recherche en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud-Est et en Amérique latine. Orientées vers l’accès à la prévention et aux traitements, ces recherches se concentrent essentiellement sur les « sites Anrs » afin d’optimiser les moyens financiers et humains de l’agence et de conduire une véritable politique de partenariat avec les pays. L’activité de recherche sur les hépatites virales et notamment l’hépatite C se développe principalement sur le site Égypte où l’épidémie est un véritable problème de santé publique. Ce document présente les programmes de recherche en cours sur les sites Anrs en 2009.

Voir : http://www.anrs.fr/index.php/anrs/content/download/1285/8837/file/L'ANRS%20et%20les%20pays%20du%20Sud.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article