Mère trop jeune

Dans un champ de riz quelque part au Bangladesh, une épouse adolescente est sur le point d’accoucher de son premier bébé. Une gardienne de chèvres solitaire, dans les plaines d’Afrique de l’Est, contaminée par le VIH par un conducteur de camion de passage, est dans la même situation. Tout comme une prisonnière terrifiée de l’Armée de Résistance du Seigneur en Ouganda et une enfant des rues en Equateur, dépendante aux drogues et à l’inhalation de colle. En l’espace d’une seule heure, en raison de circonstances en dehors de leur contrôle ou d’une exposition au risque à la faveur d’un moment d’inattention, plus de 1 600 adolescentes auront accouché ; beaucoup d’entre elles physiquement immatures, sans avoir eu recours à des soins prénataux ou sans accès à des services de travail et d’accouchement ainsi qu’à des soins obstétriques d’urgence. Certaines porteront les cicatrices de ce traumatisme à des enfants qui, s’ils survivent, seront pris dans

Voir : http://whqlibdoc.who.int/publications/2007/9789242593785_fre.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article