Plaidoyer pour la généralisation du dépistage organisé du cancer du col de l'utérus

La pathologie cancéreuse cervico-utérine fait l’objet depuis plusieurs années, d’une attention accrue. d'une part, l’arrivée en 2006 des vaccins ciblant leur principale cause, soit différents virus de la famille des papillomavirus humains ( Human Papilloma Virus, HPV), a conduit à la mise en place d’une surveillance de l’impact de cette vaccination sur l’incidence des lésions précancéreuses et cancéreuses du col utérin. D’autre part, le Président de la république a annoncé la généralisation du dépistage organisé de ce cancer dans le cadre du Plan cancer 2014-2019, en se basant notamment sur les résultats encourageants de son expérimentation menée dans 13 départements français entre 2010 et 2013. dans les pays où le taux de couverture de dépistage (correspondant à la proportion de femmes ayant réalisé un dépistage au cours des trois dernières années) est très bas, ce qui est souvent le cas dans les pays en développement, le can

Voir : http://www.invs.sante.fr/beh/2014/13-14-15/pdf/2014_13-14-15.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article