Plan cancer : ce qu'il reste à faire

Dans ce 3e rapport adressé au président de la République, l’Institut national du cancer (INCa), responsable du pilotage du Plan cancer 2014-2019 pour le compte des ministres chargés de la santé et de la recherche, présente avec ses partenaires sa progression globale et l’avancement de chacune des 208 actions. À mi-parcours du Plan, la moitié des jalons est réalisée, fruit d’une coopération de l’ensemble de la communauté des soignants, chercheurs, acteurs de la prévention, des grandes associations et fondations dédiées. L’étroite collaboration territoriale engagée avec les agences régionales de santé a permis une mobilisation importante au plus près des citoyens. C’est également au niveau régional, qu’avec la Direction générale de la santé, les nouvelles structures de dépistage seront coordonnées, pour d’emblée des missions d’envergure : généralisation du dépistage du cancer du col utérin, déploiement d’un programme profondément rénové de dépistage des cancers du sein. Cette rénovation, orientée par ce moment de démocratie sanitaire qu’a constitué la concertation citoyenne et scientifique, facilitera le choix éclairé et l’adhésion des femmes, et prendra appui sur les médecins généralistes. La mobilisation pour la réduction du tabagisme s’est concrétisée par la mise en place du paquet neutre. Mesure phare du programme national de réduction du tabagisme, son double objectif est de protéger les jeunes de l’entrée dans cette addiction et d’encourager son arrêt pour tous. Un abandon que favorisera, pour tous également, le triplement du forfait des substituts nicotiniques. L’opération Moi(s) sans tabac coordonnée par Santé publique France a permis de lancer le premier défi co

Voir : http://www.e-cancer.fr/content/download/184389/2438567/file/Troisieme_rapport-au-president_de_la_republique_fevrier_2017_mel_20170210.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article