Proposition systématique de dépistage du VIH : enfin des recommandations de la HAS

Deux objectifs généraux ont été poursuivis dans le cadre de ces recommandations en santé publique : Évaluer la pertinence d’une modification des modalités de réalisation des tests de dépistage et en particulier préciser la place des TDR ; Évaluer la pertinence d’une évolution des stratégies et du dispositif de dépistage. Le présent document aborde les questions d’évaluation relatives au second objectif sus-cité. La question des tests de dépistage de l’infection par le VIH a fait l’objet de recommandations publiées par la HAS en octobre 2008. Dans le cadre de ce second axe d’évaluation portant sur la pertinence d’une modification des stratégies et du dispositif de dépistage de l’infection par le VIH, plusieurs questions ont été retenues à l’issue d’une analyse des enjeux actuels du dépistage et d’une explicitation des attentes de la DGS en lien avec l’InVS, l’Afssaps et le CNS : Peut-on identifier des sous-groupes à risque auxquels un dépistage doit être proposé de façon régulière ? A quelle fréquence ? Dans quelles structures ? Faut-il proposer le test de dépistage de façon plus systématique, en routine, en dehors de la notion de pratiques à risque ? A quelles occasions ? Dans quelles structures ? Faut-il modifier la pratique du counseling

Voir : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_866949/depistage-de-linfection-par-le-vih-en-france-strategies-et-dispositif-de-depistage

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article