Quand les virus se font "biofilms"

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS viennent pour la première fois de démontrer que certains virus sont capables de se regrouper pour constituer des structures complexes similaires aux biofilms bactériens. Ces formations, qui assureraient une protection des virus face au système immunitaire, leur permettent une dissémination très efficace de cellule à cellule. Les « biofilms viraux » constitueraient un mode de propagation majeur pour certains virus. Ils apparaissent donc comme de nouvelles cibles thérapeutiques particulièrement intéressantes. Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS dirigés par Maria-Isabel Thoulouze et Andrés Alcover, au sein de l'unité de Biologie cellulaire des lymphocytes, en collaboration avec Antoine Gessain de l'unité d'Epidémiologie et physiopathologie des virus oncogènes, et avec l'Imagopole, viennent de mettre en évidence, pour la première fois dans le monde viral, des structures de types « biofilms », formées par le rétrovirus HTLV-1 à la surface des cellules qu'il infecte. Il s'agit d'agrégats de virus et de matrice extracellulaire riche en sucres, secrétée par la cellule, et dont la synthèse est commandée par le génome du virus, intégré dans le génome cellulaire. Le virus HTLV-1 (virus de la leucémie humaine

Voir : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1755.htm

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article