Rétinopathie diabétique : comment y voir clair?

La Haute Autorité de Santé, saisie par la Direction Générale de la Santé, a évalué les différentes techniques et modes d’organisation du dépistage de la rétinopathie diabétique. Selon les estimations, cette complication oculaire toucherait plus de 200 000 diabétiques. Elle peut entraîner une diminution des capacités de vision, voire la cécité si elle n’est pas dépistée et traitée à temps. La HAS émet ainsi des recommandations de santé publique pour améliorer le dépistage de la rétinopathie diabétique en adaptant ses modalités et en améliorant la coordination des différents intervenants. Une action coordonnée entre médecin généraliste, diabétologue, ophtalmologiste… De façon à optimiser la prise en charge du patient, une action coordonnée entre les différents intervenants doit être mise en œuvre et permettre l’échange d’informations relatives au patient. Le médecin généraliste devrait par exemple transmettre à l’ophtalmologiste le taux d’hémoglobine glyquée, l’existence ou non d’une hypertension ou encore l’ancienneté du diabète. En retour, l’ophtalmologiste enverra le type d’examen réalisé, le diagnostic, le rythme de dépistage et/ou le délai de consultation préconisé. Une périodicité du dépistage à adapter selon les patients diabétiques Jusqu’à maintenant, un dépistage annuel de la rétinopathie diabétique était recommandé. Ce rythme peut être porté à deux ans chez certains diabétiques à faible risque de complication oculaire : ceux qui ne sont pas traités par insuline, dont l’hémoglobine glyquée et la pression artérielle sont équilibrées, et dont un premier examen du fond d’œil indique l’absence de rétinopathie. En revanche, pour tous les autres diabétiques, un examen annuel du fond d’œil reste nécessaire.

Voir : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1028478/un-depistage-de-la-retinopathie-diabetique-a-ameliorer

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article