Sécurité et radiothérapie

Les patients, qui sont de plus en plus nombreux à faire l’objet d’un diagnostic précoce, sont les premiers bénéficiaires des progrès de la radiothérapie. Les chiffres sont éloquents : sur les 280 000 nouveaux malades, atteints d’un cancer, 200 000 sont et seront traitées chaque année par radiothérapie, en France. Quand un cancer se déclare, le recours à la radiothérapie, traitement réputé conservateur, constitue pour le malade et ses proches un facteur d’espoir. L’utilisation croissante d’irradiations de « haute précision », rendue possible par les technologies modernes, permet, en effet, d’optimiser le traitement de la cible tumorale et de diminuer ainsi très substantiellement les doses reçues sur les tissus sains adjacents. Les gains d’efficacité, de confort et de sécurité, ainsi obtenus, sont donc considérables. L’accélération des innovations en radiothérapie, dans les domaines de l’imagerie, de l’informatique et de la robotique, ainsi que la modernisation de notre parc, à laquelle le plan Cancer a fortement contribué, constituent objectivement de réels motifs de satisfaction. Les jeunes médecins ne s’y trompent pas, de plus en plus intéressés par l’exercice d’un métier d’avenir, connaissant aujourd’hui des mutations sans précédent qui devraient le rendre particulièrement attractif. Aussi, après les événements dramatiques d’Epinal et de Toulouse, la crise sanitaire que nous traversons, survient, paradoxalement, au moment même où la radiothérapie connaît dans notre pays une évolution nettement favorable, susceptible d’assurer au patient une meilleure qualité des soins. C’est pourquoi, à travers l’ensemble des mesures dont j’ai décidé la mise en œuvre pour garantir l’avenir d’un système performant, je ne poursuivrai qu’un seul objectif : conforter et restaurer, là où il pourrait se défaire, le lien de confiance qui doit nécessairement unir les patients et leurs thérapeutes

Voir : http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/actualite-presse/presse-sante/dossiers-presse/mesures-nationales-pour-radiotherapie.html

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article