Sida : les défis qui restent à relever

Le contrôle de l’épidémie de sida passe, selon l’Onusida, par l’objectif des 90-90-90 : « À l’horizon 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique. À l’horizon 2020, 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées reçoivent un traitement anti rétroviral durable. À l’horizon 2020, 90% des personnes recevant un traitement antirétroviral ont une charge virale durablement supprimée » 1. L’étude de la cascade de la prise en charge du VIH en France 2 nous démontre l’importance de poursuivre et améliorer les stratégies de dépistage pour atteindre la première marche qui, dans notre pays, était estimée en 2013 à 84% de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) connaissant leur séropositivité ; les deux objectifs suivants (accès au soin, efficacité du traitement) sont déjà atteints. L’épidémie cachée reste donc importante, autour de 25 000 PVVIH non diagnostiquées, et elle est concentrée chez les hommes (70%) et dans deux populations : les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) (40%) et les personnes hétérosexuelles d’origine étrangère (migrants originaires d’Afrique subsaharienne pour la plupart) (40%). Cette surreprésentation se retrouve dans les chiffres de découvertes des infections à VIH depuis 2003, date de mise en place de la déclaration obligatoire du VIH, et ces deux populations sont particulièrement ciblées depuis 2011 dans le cadre des dépistages communautaires par tests rapides d’orientation diagnostique (TROD), dont les données viennent compléter celles recueillies auprès des laboratoires d’analyses médicales (Françoise Cazein et coll.).

Voir : http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2017/29-30/index.html

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article