Sida : rapprocher la réalité des déclarations d'intention

Le présent rapport résume les progrès accomplis dans la réalisation des engagements pris dans la Déclaration d’engagement de 2001 sur le VIH/sida et la Déclaration politique de 2006 sur le VIH/sida. La lutte mondiale contre le VIH, pour laquelle l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et aux services d’accompagnement demeure un aspect important, a été particulièrement efficace ces dernières années. En décembre 2008, environ 4 millions de personnes dans les pays à revenu faible et moyen recevaient une thérapie antirétrovirale – 10 fois plus qu’il y a cinq ans. Les nouvelles infections au VIH ont diminué de 17 % entre 2001 et 2008, et le pourcentage de femmes enceintes qui ont reçu des traitements antirétroviraux pour prévenir la transmission de la mère à l’enfant est passé de 10 % en 2004 à 45 % en 2008, ce qui équivaut à plus de 60 000 bébés à risque préservés de l’infection par le VIH pour la seule année 2008. L’épidémie est entrée dans une phase de transition, confirmant l’importance d’une vigilance constante en ce qui concerne les modes de transmission dans chaque pays et de la nécessité d’adopter des approches nationales souples. En 2007, un pays à revenu faible et moyen sur cinq avait atteint un taux de couverture de plus de 50 % en matière de services de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant ainsi que de thérapie antirétrovirale. Il est probable que les nouveaux chiffres qui doivent être publiés ultérieurement dans le courant de l’année indiqueront une augmentation du nombre de pays ayant atteint leurs objec

Voir : http://data.unaids.org/pub/BaseDocument/2010/a64735_sgreport_2010_fr.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article