Test de dépistage du VIH : nouvelles recommandations de la HAS

Les présentes recommandations concernent les modalités de réalisation du dépistage et du diagnostic biologique de l’infection par le VIH chez l’adulte et l’enfant de plus de 18 mois, à l’exclusion du dépistage sur les dons de sang et chez les donneurs d’organes ou de tissus. Elles n’abordent pas le cas des tests de dépistage rapide (TDR) qui font l’objet de recommandations spécifiques détaillées dans le chapitre suivant. Principes généraux Le diagnostic biologique de l’infection par le VIH repose sur une stratégie en deux temps : analyse de dépistage puis analyse de confirmation. Une analyse de dépistage positive doit toujours être complétée par une analyse de confirmation sur le même prélèvement. L’infection par le VIH n’est établie que lorsque le résultat de l’analyse de confirmation est positif et que des résultats concordants sont obtenus sur deux prélèvements distincts. Il est recommandé au médecin prescripteur de fournir au biologiste les renseignements cliniques contributifs1 à l’orientation diagnostique.

Voir : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2008-10/recommandations_-_depistage_de_linfection_par_le_vih_en_france_-_modalites_de_realisation_des_tests_de_depistage_2008-10-22_11-55-8_316.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article