Un autre regard sur les femmes vivant avec le VIH dans les pays du Sud

A l’occasion de la Journée internationale de la Femme, l’ANRS rend public sur ses sites du Sénégal, Cameroun et Burkina Faso, un ouvrage « Les femmes à l’épreuve du VIH dans les pays du Sud : Genre et accès universel à la prise en charge ». Edité dans sa collection « Sciences sociales et Sida », il rassemble une quinzaine de travaux de chercheurs qui analysent l’égalité de l’accès aux soins, le rapport des femmes et des hommes aux systèmes de soins, ou encore le rôle des femmes dans la prise en charge de l’infection dans la sphère familiale. Cette publication permet de porter un regard nouveau sur les femmes vivant avec le VIH en Afrique : Elles semblent tirer davantage profit que les hommes des systèmes de santé et, plus globalement, des services proposés aux personnes vivant avec le VIH. Cependant, elles restent peu soutenues dans certains domaines comme la contraception, la prise en charge des pathologies féminines liées au VIH ou la gestion des soins au sein de leurs familles dont elles assument souvent seules la responsabilité : leurs spécificités de femmes (et non pas uniquement de mères) et leur expérience restent encore insuffisamment reconnues. Enfin, l’ouvrage remet en question une vision de la vulnérabilité généralement perçue comme exclusivement féminine : les hommes sont eux aussi soumis à une forme de vulnérabilité sociale, limitant ou retardant le recours au dépistage et aux soins. Les programmes en faveur de l’accès universel à la prévention, au traitement et à la prise en charge ont permis des avancées majeures dans les pays du Sud : le nombre de personnes nécessitant un traitement antirétroviral et le recevant est passé de 4 millions en 2008 à 5,2 millions fin 2009. Du fait de la conjugaison de facteurs biologiques et sociaux, les femmes sont plus touchées que les hommes par le VIH, particulièrement en Afrique où 60% des personnes vivant avec le VIH sont des femmes. Il est donc important de disposer de données actuelles sur l’accessibilité, l’acceptabilité, et les effets sociaux du dépistage et des soins des femmes afin d’orienter les stratégies de santé publique dans un objectif d’équité. Des démographes, sociologues, épidémiologistes, anthropologues et spécialistes de santé publique rassemblés par l’ANRS dans l’ouvrage « Les Femmes à l’épreuve du VIH dans les pays du Sud » ont mené leurs travaux en majorité en Afrique francophone de l’Ouest et du Centre. Ils tentent de répondre aux questions suivantes : Les femmes bénéficient-elles des progrès dans la prévention et la prise en charge du VIH/sida à égalité avec les hommes ? 1 Quelle

Voir : http://www.anrs.fr/content/download/3667/19984/file/Femmes_VIH_Sud.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article