Une insuffisance rénale chronique

Une patiente de 62 ans consulte pour la découverte à un examen systématique d'une créatinine élevée à 220 micro-mol/l. Il avait déjà été signalé 14 ans auparavant, une créatinine sérique à 170 micro-mol/l. Recherchée à plusieurs reprises la protéinurie était nulle ou à l'état de traces (moins de 0,15 gr/l). La malade a gardé le cliché d'urographie (datant d'une quinzaine d'années) (voir icono J10). L'interrogatoire apprend que la patiente a eu des infections urinaires depuis l'enfance, parfois avec température, et qu'elle a présenté une pyélonéphrite gravidique au cours d'une de ses deux grossesses. La pression artérielle est à 145/83 mm de Hg avec un traitement comprenant Modurétic* (amiloride 5 mg, hydrochlorothiazide 50 mg 1 cp le matin), et Lasilix* (furosémide) 20 mg à midi, le traitement médicamenteux de sa PA ayant débuté voilà une dizaine d'années. La patiente a présenté l'année précedente une crise de goutte traitée pendant 5 jours par Colchicine* et elle se plaint de crampes musculaires persistantes. L'examen clinique est normal. La pression artérielle est à 145/83 mm de Hg. L'examen des urines à la bandelette montre : protéinurie+, sang 0, nitrites 0, leucocytes+ Dans le sang, on trouve sodium 132 mmol/l, chlore 96 mmol/l, potassium 3,9 mmol/l, créatinine 220 micro-mol/l, acide urique 790 micro-mol/l, calcium 2,04 mmol/l.

Voir : http://www.med.univ-rennes1.fr/cerf/qcm/cas_417.html

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article