L’euthanasie en bonne santé

Dans son émission Vox Pop, Arte a diffusé le 9 octobre 2016 un reportage sur l’euthanasie des malades souffrant de troubles non mortels, notamment psychiatriques aux Pays-Bas. Il suit notamment le destin d’une femme qui a été euthanasiée…pour des acouphènes.

Voir : Euthanasie sur ordonnance - Vox Pop - ARTE

Copyright

Réagir

Vos réactions (4)

  • Un droit, si l'on respecte tous les garde-fous

    Le 18 novembre 2016

    Qui suis-je pour juger de ce qu'un autre perçoit comme intolérable ?
    Et de quel droit puis-je lui interdire de mettre fin à ce qu'il estime être une torture continue ?
    L'acouphène peut bien, dans certains cas, répondre à cette définition; une torture continue, sans répit, sans fin.
    Faut-il pousser celui ou celle qui en souffre à se suicider dans des conditions parfois sordides ?
    S'en laver les mains comme il est dit dans le texte qui rapporte le geste attribué à Ponce Pilate ?
    Je suis l'un de ces humanistes qui estiment que l'euthanasie ou le suicide assisté est un droit, si l'on respecte tous les garde-fous que la Loi met dans les quelques pays qui adhèrent au principe.

    Dr Jean-Paul Goolaerts
    chirurgien pédiatre (Belge)

  • Une punition suffisante

    Le 23 novembre 2016

    Non monsieur ce n'est pas un droit ni un devoir.La peine de mort est définitivement abolie par le conseil d’État.
    L’euthanasie, cela ressemble à une mascarade, à une pièce de théâtre macabre. A l'hôpital les médecins font ce qu'il faut quand la mort est certaine, on ne laisse pas souffrir un agonisant, on ne le tue pas non plus, on favorise tout simplement son dernier passage de la vie à la mort. Se souvenir que la mort est une punition suffisante!

    LP

  • Retour du passé

    Le 05 décembre 2016

    « Le Reich professeur Bühler et le docteur en médecine Brandt sont, sous leur responsabilité, chargés d'étendre l'autorité de certains médecins, à distinguer personnellement, à l'effet d'accorder la délivrance par la mort, les personnes qui, dans les limites du jugement humain et à la suite d'un examen médical approfondi, auront été déclarées incurables ».

    Dr Michel de Guibert

  • La Loi infâme

    Le 07 décembre 2016

    Ne pouvant créer la vie et, comme par dépit, l'Homme "post-moderne" s'attaque frontalement à cette merveille en decrétant la loi infâme autorisant l'euthanasie des plus faibles, comme si les guerres et autres hécatombes directement en rapport avec ses agissements n'auraient pas suffit. Drôle de futur pour les Humains !

    Dr Boudjemaa Chentouh

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.