L'orgasme, comme si vous y étiez (dans la tête d'une femme)

A l’occasion du congrès Neuroscience 2011, le professeur Barry Komisaruk de l’université Rutgers (Etats-Unis) a sans doute stimulé un grand nombre de congressistes en présentant les résultats d’une observation faite par IRM d’une femme atteignant (par elle-même) l’orgasme. L’enregistrement par IRM de l’activation des zones du cerveau montre que les premières concernées sont celles liées aux organes génitaux, avant que le système limbique ne soit lui-même contaminé par cette vague de plaisir. Bientôt, les zones associées aux récompenses s’activent à leur tour, avant que l’hypothalamus ne rejoigne la fête. Deux régions frontales seulement restent insensibles à cet embrasement généralisé. Sur cette vidéo, la couleur rouge indique l’activation minimale (mesurée par le flux sanguin), tandis que le jaune et le blanc indique des niveaux d’activité plus intenses.

Voir : http://www.youtube.com/watch?v=Xd8qeaKIacA

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article