Le French paradox : en français et en vidéo

Andriantsitohaina Ramaroson, directeur de recherche au sein du laboratoire « Biologie neurovasculaire intégrée » (unité mixte de recherche CNRS 6214/Inserm 771, Université d'Angers), présente ses travaux sur la physiopathologie de la microcirculation et le rôle du stress oxydant. Il s'intéresse plus particulièrement au phénomène du French paradox. En effet, de nombreuses études épidémiologiques ont depuis longtemps montré une réduction du risque de maladies cardiovasculaires chez les consommateurs modérés de vin rouge.

Voir : http://www.inserm-actualites.com/circulation-metabolisme-nutrition/circulation/275-lefrenchparadoxdemasque.html

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article