Qui vivra verra

Dans la revue Plos One, l’équipe de Christophe Baudouin au sein de l’Institut de la Vision (INSERM, CNRS, UMPC) révèle comment chez des rats le blocage du récepteur des chimiokines « CXCR3 » permet d’obtenir une diminution de la pression à l’intérieur de l’œil et ainsi une préservation de la fonction visuelle. « Cette stratégie inédite pourrait aboutir au développement d'un traitement innovant en remplacement ou en complément des traitements à long terme par les collyres actuels » précise le professeur Alexandre Denoyer, premier signataire de l’article paru dans Plos One, ici interviewé.

Voir : http://www.institut-vision.org/index.php?option=com_content&view=article&id=311%3Amieux-cibler-les-origines-du-glaucome-pour-preserver-la-vue&catid=1%3Aactualites&Itemid=27&lang=fr

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article