Sur la trace des monocytes

Une équipe de chercheurs de l’Unité Inserm U838, coordonnée par Frédéric Geissmann (EA219 Université Paris-Descartes) à l’Hôpital Necker-Enfants malades (AP-HP), vient de montrer, grâce à une technique de microscopie in vivo, qu’une sous population de cellules du système immunitaire, surveille en permanence les tissus. Ces cellules sentinelles se déplacent très lentement le long de la paroi des vaisseaux sanguins. Présentes très rapidement sur les lieux d’une infection, elles initient une réponse inflammatoire précoce. Ces travaux sont publiés dans la revue Science du 3 août 2007. Les globules blancs, emportés par le flux sanguin, surveillent les tissus en se déplaçant dans les vaisseaux. Lorsqu’un tissu est infecté ou endommagé, ces globules blancs sont recrutés des vaisseaux sanguins jusqu’aux tissus. Une fois arrivés sur le lieu de l’infection, ils créent une réaction inflammatoire et combattent les microbes. Grâce à une nouvelle technique de microscopie dite ’intravitale’, Cédric Auffray, chercheur post-doctoral dans l’Unité Inserm 838, a étudié la circulation dans les vaisseaux sanguins et les tissus de certains de ces globules blancs, appelés monocytes. Ces monocytes, marqués génétiquement par une protéine fluorescente, ont été examinés et filmés ( Voir la vidéo) in vivo en temps réel dans des conditions stables ou inflammatoires. Les monocytes ont également été purifiés à partir des tissus, et l’expression de l’ensemble de leurs gènes a été étudiée. A partir de ces observations, les chercheurs de l’Inserm ont caractérisé une population de monocytes qui parcourt continuellement la paroi des vaisseaux dans les tissus sains (à une vitesse de 1 mm/h en moyenne) et ce, sans tenir compte du sens du flux sanguin. « Nous les avons dénommés monocytes « résidents », déclare Frédéric Geissmann.

Voir : http://www.inserm.fr/fr/presse/CP_scientifiques/2007/att00004988/cp_video.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article