Une greffe qui ne manque pas d'air

Paris, le lundi 29 novembre 2010 – Les expériences et les travaux réalisés ces dernières décennies ne sont pas parvenus à dépasser l’obstacle que représente le remplacement de la trachée. En effet, la transplantation de trachées hétérologues revascularisées est un acte qui s’est révélée trop complexe, les prothèses sont associées à un risque majeur d’infection et sont rejetées par l’organisme, tandis que l’utilisation de tissus autologues associés à des stents pour éviter le « collapsus » ne permet nullement d’améliorer la qualité de vie des patients et comporte également un risque élevé d’infections. Face à cet état de la médecine et de la recherche, les travaux s’appuyant sur la « technique des lambeaux libres » soit une greffe de trachée artificielle autologue sont apparus comme la piste la plus prometteuse à suivre. Les interventions réalisées par le professeur Philippe Dartevelle (Centre chirurgical Marie Lannelongue) et le docteur Frédéric Kolb (Institut Gustave Roussy) présentées aujourd’hui en témoignent.

Voir : http://www.youtube.com/watch?v=YIhmiU4be3k

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.