Une intervention qui ne se regarde pas en 3D

Selon Mark Pesce, co-développeur du langage de description d’univers virtuels en 3D (VRML), qui s’exprimait récemment sur une chaîne de télévision américaine : « La 3D trompe notre cerveau. Quand vous enlevez les lunettes et que vous vous éloignez de l’écran, vous avez du mal à vous réadapter et pendant un moment, vous n’avez pas une bonne perception de la profondeur. Il faut surtout se préoccuper des enfants. Leur système nerveux est encore en construction, et cela pourrait produire un dégât irréversible ».

Voir : http://www.youtube.com/watch?v=frjqMX6OueA

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article