Du sang neuf pour 2009 !

Comme l’ont indiqué les organisateurs du congrès de la Société Française d’Hématologie : « Le congrès 2009 marque un tournant dans la vie de la SFH ». Au vu de l’ampleur de cette manifestation, les hématologues ont dû en effet quitter cette année la Maison de la Chimie, lieu traditionnel de rencontre devenue trop exiguë, pour le CNIT de la Défense !
Le programme scientifique de cette 9e édition couvrait l’ensemble de l’hématologie aussi bien d’un point de vue clinique que biologique. A noter que les séances éducationnelles ont permis aux médecins de valider des points d’Evaluation des Pratiques Professionnelles.

Le compte-rendu du JIM fait la part belle à deux pathologies qui ont bénéficié d’innovations thérapeutiques majeures au cours de cette dernière décennie : la surcharge en fer post-transfusionnelle (SFPT) avec la mise à disposition d’un nouveau chélateur par voie orale, et la leucémie myéloïde chronique, avec le développement des inhibiteurs de tyrosine kinase de première et de seconde génération.

Les modalités de traitement et de suivi de la SFPT sont de mieux en mieux définies tant pour les anémies constitutionnelles telles la thalassémie et la drépanocytose, que pour la myélodysplasie.

Par ailleurs, les inhibiteurs de la tyrosine kinase (ITK) ont fait l’objet de plusieurs mises au point originales et largement documentées, en particulier sur l’incidence et la gestion des effets indésirables, ou encore sur leur prescription pendant la grossesse, mais aussi chez l’enfant et chez le sujet âgé. Pour sa part, le groupe FILMC a mis l’accent sur les avancées dans le domaine de la recherche fondamentale et de la recherche clinique.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article