Des troubles de la conduction auriculo-ventriculaire dans la maladie de Lyme

C’est en 1982 qu’a été identifiée Borrelia burgdorferi, l’agent causal de la maladie de Lyme. Depuis, l’affection s’est considérablement répandue et, en 10 ans son incidence s’est trouvée multipliée par 6 au Canada.

Les atteintes cardiaques causées par la maladie de Lyme sont bien moins documentées que ses manifestations cutanées, articulaires et neurologiques. Elles sont rares et surviennent dans 0,3 % à 4 % des cas de maladie de Lyme, surtout dans les premières semaines de la contamination. Le système de conduction est souvent la cible de l’affection qui peut également toucher le myocarde et le péricarde.

Wan et coll. rapportent une série de 5 cas de maladie de Lyme compliquée d’un bloc auriculo-ventriculaire (BAV) de haut degré observés en deux ans dans un hôpital universitaire du Canada, le Kingston General Hospital (Ontario).

Les 5 patients, âgés de moins de 35 ans, étaient des hommes ; ils travaillaient en plein air dans des zones où la maladie de Lyme sévit à l’état endémique mais seuls 3/5 patients savaient qu’ils avaient été piqués par une tique.

Tous avaient des symptômes divers : fatigue, fièvre, céphalées, raideur de la nuque, état grippal, nausées, arthralgies, myalgies. Un patient présentait un érythème migrant caractéristique de l’affection (sa présence est signalée dans 70 à 90 % des cas publiés) ; un autre présentait une paralysie faciale gauche.

Cinq cas de BAV de haut degré

Les 5 malades avaient une atteinte cardiaque se traduisant par un BAV de haut degré (BAV complet : 3 cas ; BAV du deuxième degré : 2 cas) (Figure 1). Une stimulation cardiaque temporaire a été nécessaire chez 2/5 patients en raison de la bradycardie ou de l’état hémodynamique. Aucun patient n’a eu besoin d’un pacemaker permanent.



Dans les 5 cas, le diagnostic de maladie de Lyme a été affirmé par une sérologie ELISA positive.

Tous les patients ont été traités par les antibiotiques (ceftriaxone par voie intraveineuse, relayée par antibiothérapie orale 48 heures après la disparition du BAV de haut degré : 4 cas ; doxycycline par voie orale : 1 cas).

A l’échocardiographie, il a été retrouvé des anomalies dans 2 cas : discrète dilatation ventriculaire droite (1 ca) ; myocardite focale avec dysfonction diastolique (1 cas).

Lors du suivi, aucune anomalie de la conduction n’a été détectée et cela a été confirmé par un test d’effort effectué à titre systématique et qui s’est avéré normal.

La prévalence de l’atteinte cardiaque dans la maladie de Lyme est probablement plus fréquente que ce que l’on pensait précédemment. Les troubles de la conduction peuvent se traduire, outre les troubles de la conduction AV, par une maladie du nœud sinusal, un retard de la conduction interventriculaire,un allongement de l’intervalle QT. Il est nécessaire de dépister ces troubles par un ECG systématique et de les traiter au plus vite par les antibiotiques pour éviter qu’ils ne progressent.

Dr Robert Haïat

Référence
Wan D et coll. : Lyme Carditis and High-Degree Atrioventricular Block. Am J Cardiol., 2018; 121: 1102–1104.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Impensable !

    Le 24 juin 2018

    Un Lyme séropositif à 100%, totalement guéri par quelques semaines d'antibiotiques ?
    Mais où va-t-on ?!

    Dr EG

Réagir à cet article