Détecter les cancers avec un tatouage

Habituellement, les traitements du cancer sont entrepris quand apparaissent les premiers signes cliniques mais parfois il est déjà trop tard pour qu’ils aient une totale efficacité. D’où l’intérêt du dépistage précoce en fonction des facteurs de risque, des antécédents familiaux, des facteurs environnementaux, du mode de vie. De nombreuses techniques sont proposées et sont développées dans cette optique, en particulier le recours à des biomarqueurs.

Plus originale encore est l’approche d’une équipe de Zürich, inspirée par la constatation que de nombreux cancers s’accompagnent d’une hypercalcémie.

Or une augmentation des concentrations de Ca2+ active les récepteurs sensibles au calcium (CaSR Calcium-Sensing Receptor) capables de répondre à des hypercalcémies faibles à modérées (5,6 à 10 mg/dl).

Les auteurs ont alors mis au point « un tatouage » biomédical, c’est à dire un dispositif  implanté en sous cutané et composé de cellules obtenues par ingénierie, lesquelles expriment les CaSR, capables de « surveiller » la calcémie et provoquer, en cas d’hypercalcémie, via une cascade de réactions, une accumulation de mélanine sous la peau. Ainsi le « tatoutage » devient visible ce qui pourrait traduire un cancer asymptomatique.

Ce système a été testé avec succès sur des souris auxquelles des cellules tumorales avaient été inoculées.

Le but de ce tatouage biomédical est de détecter les hypercalcémies modérées persistantes asymptomatiques associée à des cancers. IL pourrait permettre la détection et la surveillance de cancers asymptomatiques comme ceux du sein, du côlon, de la prostate, des poumons qui s’accompagnent d’une hypercalcémie modérée.

Dr Sylvie Coito

Référence
Tastanova A et coll. : Synthetic biology-based cellular biomedical tattoo for detection of hypercalcemia associated with cancer. SciTransl Med., 2018; 10(437). pii: eaap8562. doi: 10.1126/scitranslmed.aap8562.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article