Dix ans après la fermeture transcathéter d’un FOP

L’occlusion d’un foramen ovale perméable (FOP) est le gold standard du traitement des patients qui ont un FOP et qui ont fait un accident vasculaire (AVC) cryptogénique. On dispose cependant de peu  de données concernant le devenir à long terme des patients qui ont bénéficié d’une fermeture de leur FOP.

C’est ce qui a poussé Wintzer-Wehekind et coll. à examiner l’évolution plus de 10 ans après l’occlusion transcathéter d’un FOP, en termes de décès, événements ischémiques et/ou hémorragiques.

L’étude a porté sur 201 patients consécutifs (âge moyen : 47 ± 12 ans ; femmes : 51 %) qui avaient bénéficié de l’occlusion transcathéter d’un FOP en raison de la survenue d’une embolie crypto-génique (AVC : 76 %, accident ischémique transitoire [AIT] : 32 %, embolie systémique : 1 %). Une échocardiographie avait été réalisée lors du suivi, au premier et 6e mois.

La survenue d’événements ischémiques et/ou hémorragiques et la nature du traitement anti thrombotique institué ont été colligés jusqu’à la 12e année d’un suivi  (10 à 17 ans), qui a été complet chez  96 % des patients.

L’implantation transcathéter du matériel d’occlusion du FOP avait réussi dans tous les cas ; lors du suivi, un shunt résiduel a été visualisé à l’échocardiographie dans  3,3 %  des cas.

Un pour cent d’événements ischémiques

Au cours du suivi, 13 patients sont décédés, tous de cause cardiovasculaire ; un AVC  non invalidant est survenu chez 2 patients (soit 0,08 AVC pour 100 patient-années); et un AIT chez 6 patients (soit 0,26  AIT pour 100 patient-années). Une tendance d’association non significative a été décelée entre des antécédents de thrombophilie (présents chez 15 % de l’ensemble des patients) et un taux plus élevé d’événements  ischémiques (p = 0,067).

Des événements hémorragiques ont concerné 13 patients ; ils étaient majeurs (hémorragie intracrânienne) chez 4 patients qui étaient tous sous aspirine au moment de l’accident.

Enfin, 6 mois en moyenne (6 à 14) après l’occlusion du FOP,  42 patients ont renoncé à leur traitement antithrombotique  mais aucun d’entre eux n’a présenté d’accident ischémique ou hémorragique dans les 10 ± 4 années suivantes.

Ainsi sur une période de plus de 10 ans, la fermeture transcathéter d’un  FOP par un matériel adéquat inséré n’a conduit qu’à un faible taux d’événements ischémiques (AVC : 1 %)  Un saignement majeur est survenu chez  2 % des  patients qui étaient tous sous un traitement anti-agrégant plaquettaire. Environ 20 %  des patients ont interrompu leur traitement anti-thrombotique lors du suivi (au cours de la première année dans la majorité des cas) sans que cela n’ait entrainé, à long terme, une augmentation de l’incidence des événements ischémiques

Dr Robert Haïat

Référence
Wintzer-Wehekind J et coll. : Long-TermFollow-Up After Closure of Patent Foramen Ovale in Patients With Cryptogenic Embolism. J Am Coll Cardiol., 2019;73:278–87.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article