Un congrès à marquer d'une pierre blanche...

Cet "Annual Meeting ACR/ARHP" 2018 sera peut-être à marquer d’une pierre blanche non pas par son nombre de participants (15.000 issus de 106 pays) ou d’abstracts acceptés (3.200) mais comme celui où auront été présentées de nouvelles voies de recherche dans le traitement de l’arthrose. Il faut dire que l’enjeu est de taille, la maladie a toujours été considérée comme une fatalité liée au vieillissement, sans solution thérapeutique pour les millions de personnes qui en souffrent dans le monde. Parmi les voies les plus explorées, il faut citer l'inhibition de la douleur par des anti-NGF (Nerve Growth Factor), un inhibiteur de la voie Wnt évalué dans la gonarthrose…

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article