L’allaitement maternel comme antiviral contre le SARS-CoV-2 ?

Bien que le lait maternel soit reconnu pour offrir une défense antimicrobienne importante aux nourrissons et avoir une activité antivirale, il a été suggéré que l’allaitement maternel pourrait également être un mécanisme de transmission des infections virales, y compris la COVID-19, pendant la phase aiguë de la maladie.

Afin d’évaluer la capacité protectrice du lait maternel contre le SARS-CoV-2 et d’apprécier le risque de transmission du virus à l’enfant, une équipe a utilisé un modèle de culture de cellules épithéliales intestinales fœtales humaines.

Une étude in vitro


Des échantillons de lait maternel provenant de deux mères infectées par le SRAS-CoV-2 (test PCR positif et présence de symptômes cliniques) ainsi que d’une mère dont le test de dépistage de la COVID-19 était négatif et qui ne présentait aucun symptôme ont été collectés. Les IgA et IgG spécifiques au pic SARS-CoV-2 mesurés dans le lait à l'aide d'un test ELISA n’étaient positifs que dans un des deux échantillons de mères infectées.

In vitro, dans la modèle de culture de cellules intestinales fœtales, l’infection par le SRAS-CoV-2  s’est avérée totalement bloquée par les trois échantillons de lait humain indépendamment de la présence d’anticorps spécifiques à la COVID-19, démontrant une activité antivirale indépendante de la présence d’anticorps spécifiques dans le lait maternel.

L’étude a également montré que le lait maternel inhibe d’autres virus enveloppés, notamment le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) et le virus respiratoire syncytial humain (hVRS). « Notre étude met ainsi en évidence un concept auparavant inconnu en biologie humaine et en pathogenèse des maladies, à savoir l’activité antivirale généralisée du lait maternel contre certains virus enveloppés que l’on sait extrêmement infectieux, et sans aucune dépendance aux anticorps », commente Ikname Aknouch.

Cette étude originale va dans le sens des directives de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la gestion clinique de la COVID-19 qui recommandent l'allaitement même pour les mères avec une infection confirmée par le SRAS-CoV-2.

Reste à connaître les facteurs et mécanismes qui stimulent et soutiennent directement le système immunitaire des nourrissons allaités à travers le lait maternel, un défi auquel cette équipe s’attache dès à présent.


Dr Dominique-Jean Bouilliez

Références
Aknouch I, et coll. Mother milk inhibits enveloped virus infections, including SARS-CoV-2, in a human gut enteroid model.
54th Annual Meeting of ESPGHAN, Copenhague, 22–25 juin 2022.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article