Autotests : est-ce bien raisonnable ?

Interview du Dr Liliane Grangeot-Keros, secrétaire perpétuel adjoint de l’Académie de pharmacie, expert OMS chargé de la rubéole et chercheur en virologie à l’hôpital Paul Brousse de Villejuif

Les autotests ont fleuri ces dernières années dans les officines. Présentés par certains comme une révolution permettant au patient d’être « acteur de sa santé », d’autres y ont vu des risques de dérives.

A son tour, l’Académie de pharmacie s’est intéressé à ces dispositifs pour déterminer lesquels pouvaient être recommandés et lesquels étaient à bannir. 

Pour connaître les conclusions de cette institution, le JIM s’est entretenu avec le Dr Liliane Grangeot-Keros, secrétaire perpétuel adjoint de l’Académie de pharmacie, expert OMS chargé de la rubéole et chercheur en virologie à l’hôpital Paul Brousse de Villejuif.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article