Crise des opioïdes : la France menacée ?

Interview du Pr Nicolas Authier, chef du service de Pharmacologie Médicale du CHU de Clermont-Ferrand, président de l'Observatoire Français des Médicaments Antalgiques

Les États-Unis et le Canada sont frappés par une épidémie de consommation d’opioïdes d’une ampleur inédite. Le phénomène trouve son origine dans le détournement de prescriptions médicales (parfois injustifiées) et se poursuit à présent sur le marché "classique" des drogues "récréatives". L’épidémie a déjà couté la vie à des dizaines de milliers d’Américains et aujourd’hui d’autres pays commencent à être atteints.

Pour savoir si la France est, elle aussi, menacée,  faire un point sur l’usage de ces substances dans l’hexagone et connaître les moyens d’éviter une situation comparable à celle d’outre-Atlantique, le JIM a interrogé le Pr Nicolas Authier du CHU de Clermont Ferrand, qui a fondé et dirige le tout nouvel Observatoire Français des Médicaments Antalgiques (OFMA).

Réagir

Vos réactions (2)

  • Une question

    Le 21 octobre 2018

    Fallait-il vraiment supprimer le Dextro Propoxyphène ?

    Françoise Baudry (pharmacienne)

  • Fallait-il vraiment supprimer le Dextro propoxyphène ?

    Le 17 novembre 2018

    Suppression idiote et malvenue sur des prétextes fallacieux car tous les médicaments ont des effets indésirables. Le ratio efficacité sur effets indésirables était dans la norme.
    La boite de Paracetamol+DextroPropoxyphene était à prix dérisoire et très utilisée par le monde médical depuis des années mais peu rentable.... !

    L'étude anglaise sur les effets indésirables a donné un argument facile pour éliminer ce produit et promouvoir d'autres association antalgiques aussi mal et voire même plus mal tolérées mais bien plus onéreuses et rentables. Rien de nouveau.

    Dr Samuel Henein

Réagir à cet article