Dispensation à l’unité : l’avis d’une pharmacienne de terrain

Interview de Marjolaine Labertoniere, pharmacien adjoint d'officine, Sèvres

La dispensation à l’unité a le vent en poupe…Chez nos gouvernants ! Ce système, qui n’aurait véritablement fait ses preuves dans aucun des pays où il est en vigueur, devrait faire son apparition dans nos officines dans les mois à venir si on en croit le programme du nouveau Président de la République. Il semble néanmoins présenter beaucoup d’inconvénients pour les professionnels sans, semble-t-il, apporter les nombreux avantages promis pour les patients et la sécurité sociale.

Pour démêler cette problématique, le JIM s’est adressé à Marjolaine Labertoniere, une pharmacienne de terrain, qui écrit également régulièrement pour la presse pharmaceutique (et notamment le JIM…).

Réagir

Vos réactions (1)

  • Une ânerie

    Le 16 août 2017

    Il faut demander aux fabricants de fabriquer de boites contenant moins de médicaments. Faire faire le travail unitaire à l'officine est une ânerie. Voyez tous les arguments développés avec raison dans le reportage qui est difficilement réalisable suivant les bonne pratiques de la pharmacie et en il faut du personnel supplémentaire pour réaliser ce travail. Où est l'économie et pour qui ?
    C'est un peu du n'importe quoi !

    Richard Haas

Réagir à cet article