Fraude scientifique : depuis Rabelais, rien n’a changé !

Interview du Dr Hervé Maisonneuve, ex professeur associé de santé publique, université Paris XI. Journaliste médical et scientifique.

Alors que l’on sait, depuis Pantagruel, que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme », la fraude scientifique n’a peut-être jamais atteint une telle ampleur.

Ainsi, dans les pays développés se perpétuent de génération en génération des pratiques douteuses privilégiant la quantité sur la qualité des publications tandis que les pays émergents et notamment la Chine et l’Inde entrent dans la ronde du « publish or perish ».

Pour extraire la substantifique moelle de ce phénomène, le JIM a interrogé le docteur Hervé Maisonneuve, médecin, ex-professeur associé de santé publique à l’université Paris XI, journaliste scientifique et ardent défenseur de l’intégrité scientifique dans cette bataille loin d’être picrocholine…

Le docteur Hervé Maisonneuve collabore à la revue Sciences et pseudo-sciences et développe un site internet entièrement dédié à ces questions : Rédaction Médicale et Scientifique

Réagir

Vos réactions (2)

  • Oups …merci

    Le 10 décembre 2017

    A l'aube de passer l'ECNi cet interview introduit encore plus de doute dans mon esprit ; quand je pense aux cours de cardio avec un patron inféodé aux labos qui tartine tout le monde de statines !

    Depuis longtemps je n'arrive plus à lire une étude sans me poser la question "à qui profite le crime?"
    Bref, vous l'aurez compris, la confiance n'existe plus et c'est grave.

    Bernard Pino

  • Comment enrayer cette fraude ?

    Le 09 janvier 2018

    Quel problème ! Faire confiance à des équipes de jeunes encore non pollués par l'appât du gain et surtout par l'appât de la réputation des publications. Merci au Pr H Maisonneuve de soulever ce lièvre -

    Dr J-C C.

Réagir à cet article