Iatrogénie médicamenteuse et cancer : attention danger !

Interview du Dr Florian Slimano, pharmacien hospitalier, CHU de Reims

Le nombre de plus en plus important de patients polymédiqués rend les interactions médicamenteuses extrêmement fréquentes. Celles-ci doivent être particulièrement surveillées, notamment chez les patients atteints de cancer. Chez ces derniers en effet, les interactions médicamenteuses peuvent entraîner une toxicité accrue ou une baisse d’efficacité des anticancéreux.

En outre, le médecin et le pharmacien ont la lourde tâche d’être attentifs à ce qui est parfois caché, telle notamment la phytothérapie, qui bien que considérée comme inoffensive par les malades, peut, elle aussi, se révéler nocive pour les patients suivant une chimiothérapie.  

Pour faire un tour d’horizon de cette problématique qui concerne tous les professionnels de santé en ville comme à l’hôpital, le JIM s’est adressé au docteur Florian Slimano, pharmacien hospitalier au CHU de Reims.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article