Le tableau noir de la médecine scolaire

Interview du Dr Guenola Baleige, médecin scolaire à Rochefort et membre du SNMSU (Syndicat national de la médecine scolaire et universitaire)


Chapitres


En 1975, le Conseil Economique et Social s’inquiétait de la situation difficile de la médecine scolaire. En dépit d’une prise de conscience des pouvoirs publics et de quelques aménagements, 40 ans plus tard, le constat semble tout aussi négatif. Ainsi, ces derniers mois, plusieurs rapports académiques et parlementaires ont signalé l’impasse dans laquelle s’enfonce cette discipline.

Le SNMSU*(Syndicat national de la médecine scolaire et universitaire) a également régulièrement alerté les autorités sanitaires. Pour faire le point sur les problèmes de la médecine scolaire, le JIM a rencontré le Dr Guenola Baleige, médecin scolaire à Rochefort et membre du SNMSU.

*Qui fait partie de l’UNSA (Union nationale des syndicats autonomes)

Réagir

Vos réactions (3)

  • Rapport de l'Académie de médecine de 2017

    Le 02 février 2019

    vous avez parfaitement raison , mais vous auriez pu citer le rapport de l'Académie de médecine de 2017 qui a mis l'accent sur tous ces problèmes et les a ainsi porté auprès des autorités.

    Dr Pierre Bégué

  • Le tableau noir des infirmieres scolaires

    Le 04 février 2019

    10 secondes sur les infirmières scolaires sur 10 minutes.
    Elles qui se dépatouillent sans médecin scolaire, qui ont les enfants en direct, les urgences à gérer, les internats...
    Les TIAC, la Gale et autre problème ne sont pas gérés par les médecins, mais par les professionnels qui sont présents (Infirmière, lingère, cuisine).
    Avant de penser à donner la mission aux enseignants, renforçons peut être le rôle et le corps des infirmières de l'EN (1 pour 1500 élèves...) et qui sont elles aussi, très très mal payées... ( et une pensée pour les infirmières des lycées agricoles !)

    Bref... (c'est le mot).

    Pedro Conches

  • Hommage

    Le 09 février 2019

    Belle création de mon arrière grand-père le Dr henry MERY .

    Dr Xavier Gastinel
    Tahiti

Réagir à cet article