Lyme chronique : un regard critique

Interview du Pr François Bricaire, professeur de pathologie infectieuse (Hôpital la Pitié-Salpêtrière, Paris), membre de l'Académie de médecine

Depuis quelques années, des associations de patients, bientôt soutenues par des médecins, ont affirmé l’existence d’une forme chronique de maladie de Lyme distincte de la forme tertiaire déjà bien documentée.

Cette théorie ébranle depuis lors la communauté scientifique et est allée, en 2016, jusqu’à animer fiévreusement les débats de la sage Académie de médecine.

Le Pr François Bricaire, professeur de pathologie infectieuse et ancien chef de service à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et membre de l’Académie de médecine a été l’un de ceux qui a dénoncé la non-scientificité de cette nosographie. C’est ainsi que le JIM s’est adressé à lui pour éclairer ses lecteurs sur cette question. 

Réagir

Vos réactions (8)

  • Trois hommes dans un bateau

    Le 16 octobre 2017

    Je suis d'accord avec l'opinion du Pr Bricaire, en particulier en ce qui concerne
    "Comment prendre en charge un patient qui se dit atteint d’un Lyme chronique ? - 08:15".

    Je recommande à ce sujet la lecture du premier chapitre de l'excellent roman de Jerome K. Jerome
    "Trois hommes dans un bateau", publié en 1889 qui montre bien que ce genre de situation n'est pas nouveau.
    "Nihil nove sub sole" comme l'on dit (Livre de l'Ecclésiaste Chap 1, v. 2-10)

    Dr Michel Clément, Carhaix

  • Un podcast sur France Culture

    Le 16 octobre 2017

    Il y aurait beaucoup à dire sur sur cet interview ...
    Je conseillerai aux médecins lecteurs d'écouter le podcast diffusé sur france culture.fr : entretien entre le Dr Perrone et René Frydman sur ce débat et chacun se fera son opinion.

    Dr Patricia Erbibou

  • Remettre les pendules à l'heure

    Le 16 octobre 2017

    Merci au professeur Bricaire d'avoir remis les pendules à l'heure. Il serait utile que des spécialistes de son niveau fasse de même sur d'autres sujets qui ne manquent pas tel l'hystérie collective sur le Levothyrox ou les effets secondaires de certains vaccins propagés par des médecins eux mêmes.

    Dr Dominique Robine

Voir toutes les réactions (8)

Réagir à cet article