Recherche : le contrôle pour faire renaître la confiance

Interview du Pr Remy Mosseri, référent intégrité du CNRS, directeur de recherche, laboratoire de physique théorique de la matière condensée


Chapitres


Les réseaux sociaux ont donné une résonnance particulière à un mouvement de défiance vis-à-vis de la science et du discours scientifique. Parallèlement, certaines fraudes scientifiques ont pu renforcer cette méfiance.

Comme d’autres structures avant lui, le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) s’est doté, en août dernier, d’un référent intégrité, en charge notamment d’instruire les cas de méconduites scientifiques signalés en son sein.

C’est le Pr Remy Mosseri, physicien, spécialiste du traitement quantique de l’information, qui a été nommé pour inaugurer cette nouvelle fonction, dont il expose les enjeux aux lecteurs du JIM.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article