Open Arms a finalement pu accoster

Après une inspection de la police judiciaire accompagnée de deux médecins, le procureur d’Agrigente, Luigi Patronaggio a considéré que les conditions sanitaires à bord du navire humanitaire Open Arms à bord duquel demeuraient une centaine de migrants depuis 19 jours imposaient un débarquement immédiat. Les rescapés ont donc pu débarquer dans la soirée sur l’île de Lampedusa.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article