Restriction de prescription pour le topiramate

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé ce jeudi que les conditions de prescription du topiramate, un antiépileptique qui augmente les risques de malformation et de trouble du neurodéveloppement chez le fœtus, vont être modifiées. A compter du 2 novembre, seul un neurologue ou un pédiatre pourra prescrire ce médicament à une femme enceinte et ils devront recueillir leur consentement par écrit. Les futures mères qui suivent déjà ce traitement sont invités à prendre contact avec leur médecin.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article