Une anomalie du système sérotoninergique à l’origine de la mort subite du nourrisson ?

En analysant le cerveau de 70 enfants décédés de mort subite du nourrisson, des chercheurs de l’université d’Oxford pensent avoir (enfin) trouvé la cause de ce fléau. Selon l’étude qu’ils ont publié le 25 mai dernier dans le Journal of Neuropathology, les enfants victimes présentent une altération du récepteur 5-HT2A/C de la sérotonine, récepteur qui joue un rôle important dans l’éveil et l’auto-réanimation, en maintenant le niveau d’oxygénation du cerveau pendant le sommeil. Cette hypothèse doit cependant encore être confirmée par des études plus poussées.

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article