Golimumab dans la spondylarthrite ankylosante, les résultats de l’étude GO-RAISE à 5 ans

Le golimumab est un anticorps anti TNF alpha monoclonal humain administré en sous cutané toutes les 4 semaines et approuvé dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante (SA).
L'étude GO-RAISE, contrôlée, randomisée en double aveugle de phase III évalue son efficacité et sa tolérance chez des sujets atteints de SA active. Le critère principal est le taux de répondeurs ASAS 20 (amélioration de 20 % sur les critères Assessment in SpondyloArthritis international Society). Voici les résultats à 5 ans de cet essai.

Trois cent cinquante-six malades ont été inclus et randomisés pour recevoir soit un placebo (groupe 1), soit 50 mg de golimumab (groupe 2), soit 100 mg de golimumab (groupe 3) toutes les 4 semaines.
En semaine 16, les malades du groupe placebo et ceux du groupe « 50mg » qui avaient moins de 20 % d'amélioration de la douleur rachidienne et de la raideur matinale étaient alors traités par du golimumab 50 mg ou 100 mg respectivement.

A la semaine 24, les malades encore sous placebo étaient traités par golimumab 50 mg.

Les premiers résultats de l'étude, à 24 semaines ont révélé une bonne réponse clinique chez les sujets traités, qui se maintenait à 52 semaines puis à 104 semaines.

De la semaine 104 à la semaine 252, la dose de golimumab pouvait être ajustée.

En semaine 256 et avec plus de 4,5 ans de traitement par golimumab, les résultats en intention de traiter montrent l'obtention d'une réponse ASAS 20 chez 66 % (235/356) des malades, et chez 57 % (203/356) pour l'ASAS 40.

Une amélioration du BASDAI (Bath Ankylosing Spondylitis Disease Activity Index) de plus de 50 % est constatée chez 199/356 malades (55,9 %).

Cinquante malades sont passés de la dose 50 mg à 100 mg durant l'étude ; 21 (38,9 %) et 16 (29,6%) de ces malades respectivement avaient une réponse ASAS 20 ou 40 avant l'augmentation de la dose.

Chez ces mêmes patients et après augmentation de la dose de golimumab de 50 mg à 100, 60,6 % (20/33) et 44,7 % (17/38) atteignaient une réponse ASAS 20 et 40 respectivement, après avoir eu au moins 2 doses consécutives de golimumab 100 mg.

Le profil sécuritaire du golimumab est identique à celui constaté en semaine 24, indépendamment de la dose et conforme à celle d’un biomédicament anti TNF.

Les auteurs concluent que les améliorations constatés chez les malades traités par golimumab se poursuivent à 5 ans et que le profil bénéfice risque de cette molécule reste positif.

Dr Juliette Lasoudris Laloux

Référence
Deodhar A et coll. : Golimumab administered subcutaneously every 4 weeks in ankylosing spondylitis : 5-year results of the GO-RAISE study. Ann Rheum Dis., 2014 ; publication avancée en ligne le 11 novembre. doi:10.1136/annrheumdis-2014-205862.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article