L’atorvastatine à forte dose réduit l’incidence des AVC ischémiques chez les coronariens stables

Il a été démontré qu’abaisser le niveau du LDL-cholestérol (LDL-C) avec une statine réduit le risque d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez les patients coronariens stables.

L’objectif de cette étude était d’évaluer l’incidence des événements cérébrovasculaires chez des coronariens stables dont le niveau de LDL-C est maintenu nettement au dessous de 1 g/l. L’étude randomisée TNT (Treating to New Targets) a rassemblé 10 001 coronariens stables qui ont été traités pendant près de 5 ans par de l’atorvastatine à la posologie quotidienne soit de 10 mg, soit de 80 mg. Il s’agit ici d’une analyse de l’incidence des événements cérébrovasculaires majeurs (décès d’origine cérébrovasculaire, AVC ou accidents ischémiques transitoires).

Le LDL-C moyen pendant l’étude était de 1,01 g/l dans le groupe atorvastatine 10 mg/j et de 0,77 g/l dans le groupe 80 mg.

L’incidence des événements cardiovasculaires majeurs a été réduite de 22 % dans le groupe atorvastatine 80 mg (risque relatif [RR] ; 0,78 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] : 0,69-0,89 ; p : 0,0002). On constate une baisse comparable de l’incidence des événements cérébrovasculaires majeurs (RR : 0,77 ; IC : 0,64-0,93 ; p : 0,007) et des AVC ischémiques (RR : 0,75 ; IC : 0,59-0,96 ; p : 0,02). Il est calculé que pour 10 mg/l de baisse du LDL-C, il est observé une baisse de 0,6 % de l’incidence des événements cérébrovasculaires majeurs (p : 0,002) et une baisse de 0,5 % de l’incidence des AVC ischémiques (p : 0,041). On ne note pas de différence d’incidence des AVC hémorragiques entre les deux groupes de traitement. Les effets secondaires, notamment l’élévation des transaminases, ont été plus fréquents dans le groupe 80 mg/j.

Il ressort de cette étude que, par rapport à de faibles doses (10 mg/j), le traitement des patients coronariens par de fortes doses d’atorvastatine (80 mg/j) dans le but d’abaisser le LDL-C bien en dessous de la barre des 1 g/l, permet de réduire l’incidence des événements cérébrovasculaires majeurs, et plus particulièrement celle des AVC ischémiques, d’environ 20 à 25 %.

Docteur Olivier Meillard

Référence
Waters D et coll. : “Effects of high-dose atorvastatin on cerebrovascular events in patients with stable coronary disease in TNT (Treating to New Targets) study” J Am Coll Cardiol 2006;48:1793-9

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article