Le traitement par statines dégrade-t-il l’agrégation plaquettaire au décours d’une angioplastie ?

Les résultats de plusieurs études récentes plaident pour l’existence d’un lien entre une agrégation plaquettaire résiduelle à l’issue d’une angioplastie coronaire et la dégradation du pronostic clinique. Des études contradictoires ont laissé planer un doute sur le fait que la coadministration d’une statine pouvait réduire l’efficacité du clopidogrel, notamment en inhibant le cytochrome P 450. C’est dire tout l’intérêt qu’il y avait à analyser les données d’agrégation plaquettaire de 1 155 patients consécutifs ayant bénéficié d’une angioplastie coronaire entre 2005 et 2006 dans un centre unique.

Quatre-vingt-sept pour cent des patients recevaient une statine au moment de la mesure de leur fonction plaquettaire. Il en ressort que l’activité plaquettaire résiduelle n’a pas été significativement influencée par la prise de statines. Par ailleurs, il n’a pas été retrouvé de lien significatif entre l’activité du cytochrome P 450 et l’agrégation quoique les statines métabolisées aient tendance à être associées à un taux d’activité résiduelle moindre. Une sous-étude qui a comparé les patients prenant une statine inhibant le cytochrome P 450 et les autres n’a pas retrouvé de retard à l’inhibition plaquettaire d’un groupe sur l’autre. Enfin, le traitement par statines a été associé à une diminution du risque de présenter un événement cardiovasculaire (critère composite).

La prise de statines avec le double traitement antiagrégant plaquettaire pendant une angioplastie n’aggrave donc pas le risque pour un patient d’avoir une activité plaquettaire résiduelle ni son pronostic.

Dr Benoît Tyl

Référence
Geisler T et coll. : Statins do not adversely affect post-interventional residual platelet aggregation and outcomes in patients undergoing coronary stenting treated by dual antiplatelet therapy. European Heart Journal 2008 ; 29 (13) : 1635-1643.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article