Névrite vestibulaire : méthylprednisolone, valaciclovir ou les deux ?

La névrite vestibulaire est la deuxième cause des vertiges d'origine périphérique. Elle est en général attribuée à une réactivation d'une infection par le virus de l'herpès simplex de type 1, mais il existe d'autres théories qui privilégient son origine ischémique. De ce fait, son pronostic devrait être amélioré par un traitement à base de corticoïdes ou d'agents antiviraux, voire une association de ces deux médicaments.

Une étude randomisée, menée à double insu contre placebo a inclus 141 malades atteints d'une névrite vestibulaire aiguë qui ont été répartis en 4 groupes : placebo (n=38), valaciclovir (V) (n=33), méthylprednisolone (M) (n=35) ou association V+M (n=35). La fonction vestibulaire a été explorée par les tests caloriques adaptés, respectivement dans les 3 jours qui ont suivi l'installation des symptômes, puis 12 mois plus tard. A l'instant initial, il n'existait aucune différence intergroupe statistiquement significative quant à la sévérité de la parésie vestibulaire.

Au terme des 12 mois du suivi, l'amélioration de la fonction vestibulaire périphérique a été de 39,6+/-28,1 % dans le groupe placebo, de 36,0+/-26,7 % dans le groupe V, de 62,4+/-16,9 % dans le groupe M et de 59,2+/-24,1 % dans le groupe M+V. L'analyse de variance a mis en évidence un effet significatif de la méthylprednisolone (<0,001) et l'absence d'effet du valaciclovir. L'association médicamenteuse ne s'est pas révélée plus efficace que la monothérapie par la méthylprednisolone.

Cette étude contrôlée démontre que la corticothérapie améliore la fonction vestibulaire périphérique dans les suites d'une névrite vestibulaire aiguë. En revanche, un médicament antiherpétique, tel le valaciclovir semble bien être dénué d'efficacité.

Dr Peter Stratford


Strupp M et coll. : « Methylprednisolone, valacyclovir, or the combination for vestibular neuritis." N Engl J Med 2004; 351: 354-361. © Copyright 2004 http://www.jim.fr

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article