Prévention primaire du sujet âgé, l'ézétimibe se la joue solo et gagne !

L'étude prospective multicentrique japonaise EWTOPIA75 a concerné 3 796 sujets de 75 ans et plus, sans antécédent coronaire, mais considérés comme à haut risque.

Le haut risque consistait dans cette étude en la présence concomitante d'un taux de cholestérol-LDL ≥ 140 mg/dl et d'au moins un des 7 facteurs de risque cardiovasculaire (diabète, hypertension artérielle, tabagisme, cholestérol-HDL-bas, hypertriglycéridémie, antécédent d'AVC, artérite périphérique)

Selon une randomisation 1:1 les sujets (âge moyen 80,7 ans) ont été alloués à un bras conseils diététiques seuls (n =1 898) ou à un bras conseils diététiques et prise journalière de 10 mg d'ézétimibe (n = 1 898). Le critère d'évaluation principal était la survenue d'un premier événement du critère composite incluant les principaux évènements cardiovasculaires liés à l'athérosclérose (mort subite cardiaque, infarctus et AVC mortels ou non, revascularisation coronaire).

L'essai a été mené en non-aveugle, sans placebo dans le groupe contrôle, l'évaluation/adjudication a été faite par un comité ne sachant pas dans quel bras se trouvait le patient présentant l'événement (design PROBE pour Prospective Randomized Open Blinded Endpoint).

Preuve de l'effet hypolipémiant de l'ézétimibe : il a été rapporté une diminution significative du cholestérol-LDL chez les sujets du bras ézétimibe, le taux initial de 161 mg/dl passant à 126 mg/dl à 1 an et 120 mg/dl à 5 ans. Les valeurs correspondantes observées dans le bras contrôle étaient de 162 mg/dl au départ, 144 mg/dl à 1 an et 131 mg/dl à 5 ans.

A noter également une baisse significative du cholestérol non-HDL (passant de 188 mg/dl au départ à 145 mg/dl dans le bras ézétimibe et 157 mg/dl dans le bras contrôle), tandis que le cholestérol-HDL et les triglycérides n'étaient pas significativement affectés.

Ces modifications du profil lipidique vont de pair avec une réduction significative de 34 % de l'ensemble des événements d'intérêt (p = 0,002) et même de 40 % lorsque ne sont pris en compte que les événements strictement cardiaques mortels ou non (p = 0,04). En revanche, ni les accidents cérébro-vasculaires, ni la mortalité globale, n'ont été significativement réduits dans le bras ézétimibe.

Il a été souligné lors de la discussion que si la baisse des lipides correspondait aux attentes, la prévention des événements était supérieure à ce que les modèles classiques adultes permettaient d'espérer.
Hasard, design PROBE, rôle de l'ethnicité, rôle de l'âge ? That is the question !

Dr Jean-Claude Lemaire

Références
D'après les présentations de Yasuyoshi Ouchi et Jennifer G. Robinson : Ezetimibe in Prevention of Cerebro- and Cardiovascular Events in Middle- to High-Risk, Elderly (75 Years Old or Over) Patients With Elevated LDL-Cholesterol: A Multicenter, Randomized, Controlled, Open-Label Trial.
American Heart Association’s Scientific Sessions 2018 (Chicago, Etats-Unis) : 10 - 12 novembre 2018.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article