Omicron : les premières évaluations de l’efficacité des vaccins trop prématurées ?

Stéphane Bancel, président de Moderna
Paris, le jeudi 2 décembre 2021 - Même s’il est (pour l’heure) totalement étranger au rebond épidémique que connaît l’Europe et la France, le variant Omicron continue à susciter l’inquiétude dans le monde. L’annonce de l’identification d’un premier cas confirmé en métropole ne devrait qu’accroître cette préoccupation. Ce cas concerne un voyageur résidant en Seine-et-Marne dont le test de détection de SARS-CoV-2 était positif lors de sa descente d’avion le 25 novembre de retour d’un séjour au Nigeria. Le séquençage a mis en évidence la présence du variant Omicron, tandis que les résultats sont attendus en ce qui concerne sa femme dont le test était également positif. Le couple est aujourd’hui isolé à son domicile, tandis qu’une troisième personne vivant sous leur toit a réalisé un test de dépistage ce 2 décembre.

Aucune de ces deux personnes n’avait été vaccinée.

Prudence et multiplicité des pistes

Cette vaccination est-elle cependant une arme efficace face à Omicron ? Les incertitudes demeurent. Hier, le patron de Moderna Stéphane Bancel a semblé considérer que les annonces du ministre de la Santé israéliens affirmant l’efficacité de trois doses de Pfizer face au variant Omicron étaient prématurées. « L'échantillon est trop petit » a-t-il ainsi déclaré. « Il est impossible de faire des conjonctions aujourd'hui, il faut faire l'analyse de tous les échantillons de sang et dans deux semaines on sera beaucoup plus intelligents. Ce qui m’inquiète, c’est une personne plus à risque, plus âgée, qui aurait eu une troisième dose ; si les vaccins perdent cinq à dix fois d'efficacité en termes d’anticorps à cause de ce nouveau variant, on revient à la case départ » a-t-il complété.  Pour l’heure, parallèlement aux recherches en vue de l’adaptation du vaccin qui devraient durer entre 60 et 90 jours, deux pistes sont suives. Moderna va d’une part évaluer l’efficacité du vaccin qu’il avait développé comme rappels face aux variants Alpha, Beta, Gamma et Delta. « Ce sera rapide car on a déjà les données cliniques à soumettre aux agences réglementaires » a expliqué Stéphane Bancel cité par l’Express. Par ailleurs, le patron de Moderna préconise d’augmenter le dosage de la troisième dose. Pour l’heure, aucune autorité ne s’est prononcée sur cette proposition.

PS : un deuxième cas hexagonal aurait été confirmé ce matin dans le Haut-Rhin.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Toucher des cibles plus nombreuses que la seule Spike ?

    Le 03 décembre 2021

    D'apres ce que j'ai lu, la technique du vaccin Valneva utilisant des "morceaux de la surface" du virus provoquerait des réponses défensives adaptées aux mutants. Ce vaccin qui termine son parcours administratif pourrait peut être participer à la 3eme injection,ou à la 4eme si celle ci s’avère nécessaire?

    Maignan (Pharmacien, 3eme dose faite depuis déjà 3 mois...)

Réagir à cet article