Ségur : ultime proposition pour les PH, augmentation record pour les externes…et toujours rien pour les libéraux !

Paris, le vendredi 10 juillet 2020 -  Le Ségur a de nouveau avancé à grand pas ses dernières heures.

Augmentation de 100 % des externes !

Concernant l’hôpital, les praticiens hospitaliers ont repris, hier après-midi les négociations avec le gouvernement, mais sans la présence de certains syndicats notamment Avenir Praticien Hospitalier.

Au terme de ce nouveau tour de discussion, un protocole d’accord a été proposé, qui serait en bonne voie d’être signé lundi.

Le gouvernement a ainsi promis une nouvelle rallonge pour les PH. Dans le détail, la prime d’indemnité de service public exclusif sera augmentée jusqu’à plus de 1000 euros et trois nouveaux échelons en fin de carrière seront créés : « 5000 euros annuels bruts de plus pour le premier de ces nouveaux échelons, 5000 euros brut annuel pour le deuxième de ces nouveaux échelons, et 7000 euros pour le dernier échelon ».

Avancée également pour les étudiants en médecine. L’ANEMF (l'Association nationale des étudiants en médecine de France) annonce ainsi avoir obtenu des augmentations exceptionnelles. Ainsi, les externes de 4e année bénéficieront d’une revalorisation de…100 % ! Le salaire de base passera ainsi de 130 euros à 260 euros bruts par mois. Les émoluments en 5e année évolueraient de 250 à 320 euros bruts mensuels et de 280 à 390 euros par mois en 6e année. Les externes ont également obtenu la création d'une indemnité forfaitaire d'hébergement de 150 euros brut par mois en cas de stages ambulatoires en zone sous-dense.

Reste à savoir quand entreront en vigueur ces augmentations, le gouvernement étant réservé sur une hausse dès la rentrée universitaire.

Chez les internes, on semble également proche d’un accord et l’enveloppe aurait été portée de « 91 à 124 millions » ce qui correspondrait à une augmentation de près de 10 % des futurs médecins.

On a parlé que d’hôpital

Concernant les libéraux, néanmoins, la déception est certaine. Aucune proposition n’a ainsi été faite à destination des syndicats de médecins libéraux, qu’il s’agisse de revalorisations ou d’organisation des soins. « On a parlé que de l'hôpital pendant ce Ségur », souligne ainsi le Dr Philippe Vermesch, président du SML.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (3)

  • Tranches

    Le 11 juillet 2020

    L'absence d'une vision d'ensemble du système de santé est non seulement un défaut regrettable, c'est une technique de gouvernance. En débitant le salami du système en tranches que l'on dresse les unes contre les autres on s'assure un certain contrôle.

    Le problème est que ce système ainsi contrôlé ne marche pas, sa vision bureaucratique trouvant sa limite dans son inefficacité Incorrigible. Mais malheureusement cette inefficacité est prudemment scotomisée par un environnement entièrement dominé par la croyance bureaucratique qui postule que, à part elle, il n'y a aucune alternatives, croyance largement partagée par la plupart de nos compatriotes.

    Dr Gilles Bpuquerel

  • Politique sectaire et démagogique

    Le 11 juillet 2020

    Nos dirigeants continuent leur politique sectaire et démagogique, identique depuis des années. Dans toutes les réunions auxquelles j'ai pu assister, ce sont les représentants des étudiants qui étaient les plus écoutés tandis qu'on coupait la parole aux représentants des PU-PH !
    Mais bien sûr les hôpitaux vont se redresser grâce aux externes...

    Dr Frank Boutault

  • On se moque un peu non ?

    Le 11 juillet 2020

    Merci , merci ....où sont les casseroles qui remerciaient tous les soirs les soignants de terrain...
    300 euros promis aux infirmières pour finir avec 180 euros et des syndicats trouvent cela bien...
    Qui a passé des heures auprès des patients ventilés en DV pendant des semaines, couverts de la tete au pied, pouvant à peine sortir pour les besoins naturels, 12 h d'affilées et au bout du compte rien pour les infirmières ... Ah si par contre, tiens on ajoute des échelons aux PH en fin de carrière avec des augmentations bien supérieures à ce qu'espéraient les infirmières et qui n'en ont reçue que 60% ... Merci de votre reconnaissance ...Merci à nos syndicats généralistes qui ont savonné la planche de ceux qu'ils prétendent représenter... bravo aux syndicats médicaux non généralistes eux, qui ont une fois de plus tiré la couverture à eux...

    Pascal Rod, IADE ...Aigri

Réagir à cet article