Les semaines précédentes

Santé !

Pour la première fois depuis que des associations françaises organisent le Dry January, Santé Publique France (SPF) participe à ce défi collectif incitant les Français à réduire voir à cesser leur consommation d’alcool en janvier. Dans un spot diffusé à la télévision et sur les réseaux sociaux, SPF fustige le caractère « absurde » de se souhaiter « santé » au moment de trinquer avec de l’alcool, alors même que « la bonne santé n’a rien à voir avec l’alcool », puisque l’alcool favorise le risque de maladies cardiovasculaires et de cancers. Un clip jugé trop moralisateur pour atteindre le but recherché pour la Fédération Addiction.

Médecins pour de sombres demains

Pandémie de Covid-19, pénurie de médicaments, désertification médicale : notre système de santé semble aller de crises en crises depuis des années. Créé en novembre dernier, le collectif « Médecins pour demain » a pris la tête d’un mouvement de contestation inédit de la médecine de ville. Après une grève de deux semaines qui a suscité la polémique, le groupe de praticiens est déterminé à continuer à peser sur les débats des prochains mois concernant l’avenir de la médecine libérale.

Relâcher la pression

Ce dimanche marquait le début du “Dry January” ou “défi de janvier” en bon français, au cours duquel les Français sont invités à réduire ou à cesser leur consommation d’alcool. Importé du Royaume-Uni en 2020, cette campagne d’abstinence ne bénéficie malheureusement pas d’un fort soutien des pouvoirs publics, en raison de la puissance du lobby du vin. Les spécialistes sont pourtant unanimes sur les bienfaits pour la santé d’un arrêt même temporaire de la consommation d’alcool. On estime que 25 % des Français dépassent les repères préconisés et que 41 000 décès sont imputables à l’alcool chaque année.

La fierté du Jura… et des vignerons

C’est à Dole dans le Jura qu’est né il y a 200 ans le 27 décembre 1822 le plus illustre des scientifiques français, Louis Pasteur, inventeur du vaccin contre la rage en 1885. Des célébrations seront organisées dans la ville d’Arbois, où se trouvait la maison familiale du génie dans laquelle il avait installé son laboratoire personnel. Des festivités menées notamment par l’Union des œnologues de France et l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Car avant ses travaux sur la vaccination, Pasteur avait été à l’origine d’une avancée majeure dans la conservation du vin, la fameuse pasteurisation.

Un « nain » devenu un géant

Ce dimanche, Lionel Messi est sans doute devenu le plus grand joueur de football de tous les temps en menant l’équipe d’Argentine à la victoire en finale de la Coupe du Monde face à la France (3-3, 4-2 aux tirs au but). L’Argentin souffre pourtant d’un déficit en hormone de croissance. Si les médecins lui prédisaient qu’il ne dépasserait jamais la taille d’1m50 et ne pourrait donc jamais devenir footballeur professionnel, un traitement pris en charge par le club catalan du FC Barcelone lui a finalement permis d’atteindre la taille 1m70 et surtout de réaliser ses rêves.

Les autruches souffrent-elles de la maladie d’Alzheimer ?

La Fondation Médéric Alzheimer a lancé jeudi dernier une campagne d’affichage visant à mettre fin à certaines idées reçues sur la maladie d’Alzheimer et de convaincre les Français qu’il ne s’agit pas toujours d’une fatalité et d’une conséquence normale du vieillissement. Selon la Fondation, qui s’appuie sur une étude publiée dans The Lancet en 2020, la maladie pourrait être évité dans 40 % des cas via une bonne hygiène de vie et la stimulation du cerveau. Une conception toutefois contestée.

Retour chez la daronne

En pleine coupe du monde de football, le département de la Seine-Saint-Denis lance une campagne d’affichage pour sensibiliser le public au risque d’addiction au jeu et aux paris sportifs. Une campagne qui détourne les slogans des sites de paris en ligne, qui reprennent eux même les codes des jeunes hommes des banlieues, principales victimes de l’addiction au jeu.

Tout nu et trop bronzé

2 500 personnes ont posé nues sur la plage de Bondi Beach à Sydney en Australie sous l’œil du photographe américain Spencer Tunick, afin de sensibiliser la population australienne au risque de cancer de la peau. 2 500, c’est le nombre d’Australiens qui décèdent chaque année d’un mélanome. L’Australie est le pays du monde où la prévalence du cancer de la peau est la plus élevée, du fait de l’ensoleillement important et parce que la plupart des Australiens, souvent originaires d’Europe du nord, ont la peau claire.

Après le passe vaccinal, le passe toilettes ?

A l’occasion de la journée mondiale des toilettes ce samedi, des associations de patients belges ont milité pour la généralisation du « passe toilettes ». Il ne s’agit pas d’interdire l’accès aux toilettes à certaines personnes, mais au contraire d’accorder aux malades chroniques qui souffrent de diarrhées fréquentes un laissez-passer médical leur permettant d’accéder aux toilettes des bars ou restaurants sans avoir besoin de consommer.

Le rouge et le noir

L’Etablissement Français du Sang (EFS) organisait cette semaine la 2ème édition de sa campagne de sensibilisation aux sangs rares. Il existe 250 groupes sanguins considérés comme rares, portés par moins de 0,4 % des Français. La campagne de l’EFS est notamment orientée vers les personnes originaires d’Afrique ou des Antilles dont le sang peut notamment être utilisé pour soigner les personnes soufrant de drépanocytose.

Avortement à midterme

Des millions d’Américains sont appelés aux urnes ce mardi pour élire leurs parlementaires, leurs gouverneurs et participer à des référendums. Cinq mois après la décision controversée de la Cour Suprême, le droit à l’avortement est au cœur de ces élections de « midterms », ce qui pourrait avantager les démocrates. Le président Joe Biden a promis de tenter de rétablir le droit à l’IVG au niveau fédéral en cas de victoire électorale (on pourra lire sur ce thème un de nos articles du jour : « Mid-terms : le débat sur l’avortement va-t-il booster ou plomber les démocrates ? »).

Savoir essentiel

A l’occasion de la journée mondiale de l’AVC, le 29 octobre, a été rappelé dans le monde entier comment la connaissance des principaux symptômes de l’AVC permettait d’agir plus vite et de sauver des vies.

Une prévention qui a bon genre

Les différences de prise en charge en fonction des sexes sont fréquemment évoquées. Elles peuvent s’installer dès l’enfance avec une moins bonne détection des troubles de croissance des fillettes : c’est ce que cette campagne tente de corriger en invitant à se méfier de certains idées préconçues.

Les soignants craignent la panne sèche

La pénurie de carburant qui touche la France depuis plusieurs semaines inquiète les professionnels de santé, qui craignent de ne plus pouvoir se rendre aux chevets de leurs patients. Dans les Hauts-de-France, des stations-services ont été réquisitionnés pour donner la priorité aux médecins, infirmiers et ambulanciers. La grève se poursuivant dans les raffineries, aucune amélioration de la situation n’est à l’horizon.

Comme un Néandertalien dans l’eau

Pour célébrer l’attribution du Prix Nobel de médecine au Pr Svante Pääbo, les membres de l’institut Max Planck de Leipzig ont respecté une ancienne tradition (préhistorique ?) en jetant leur collègue suédois dans une rivière. « Je ne vois pas de meilleur moyen de célébrer un Prix Nobel » a commenté, trempé, le généticien, récompensé pour avoir séquencé le génome de l’Homme de Néandertal et avoir prouvé qu’une partie des gènes de cette espèce humaine disparue persistait encore dans le génome de l’homme moderne.

Toutes les images de la semaine