Des particularités sensorielles pour trois quarts des enfants atteints de TSA

Bien que les « particularités sensorielles » (c’est-à-dire des réponses atypiques aux stimuli sensoriels, en particulier une hypersensibilité exacerbée à des stimuli lumineux, sonores, tactiles ou olfactifs) se trouvent « incluses dans les critères diagnostiques actuels des troubles du spectre autistique » (TSA), rappellent des chercheurs des États-Unis, on constate qu’elles n’ont pourtant pas été analysées dans des travaux basés sur de vastes populations.

Une nouvelle étude comble cette lacune en évaluant « la prévalence des caractéristiques sensorielles » parmi un grand nombre (25 627) d’enfants avec TSA (âgés de quatre à huit ans) et en examinant les liens éventuels entre caractéristiques sensorielles, démographie et autres problèmes concomitants.

Les auteurs observent la présence de « particularités sensorielles documentées » chez la majorité (74 % ; intervalle de confiance à 95 % IC 73,5 % – 74,5 %) des enfants avec TSA. Leur modélisation révèle qu’elles touchent surtout les enfants de sexe masculin et ceux dont les mères ont plus d’années d’études. À l’inverse, les enfants de diverses minorités raciales et ethniques ont les probabilités plus faibles de telles caractéristiques sensorielles par rapport aux enfants blancs non hispaniques.

Autre constat : l’absence d’association statistiquement significative entre les particularités sensorielles et des problèmes cognitifs. Par contre, on constate une probabilité plus élevée de caractéristiques sensorielles documentées en présence d’autres problèmes, ceux liés au comportement adaptatif, aux états émotionnels, à l’agressivité, à l’attention, à la peur, au développement moteur, à l’alimentation et au sommeil.

Les auteurs indiquent aussi que dans la mesure où leur étude a mis en évidence des disparités potentielles dans la prévalence des caractéristiques sensorielles (plus faible notamment chez les filles, les enfants de couleur et les enfants de mères moins scolarisées), l’examen de ces disparités doit être approfondi dans de futures recherches afin que leur prise en compte par les cliniciens autorise aux enfants avec TSA un accès aux supports médico-éducatifs adapté.

Dr Alain Cohen

Référence
Kirby AV et coll.: Sensory features in autism: findings from a large population-based surveillance system. Autism Research, 2022(4) 15 : 751–760.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Étude à approfondir

    Le 19 mai 2022

    « Leur modélisation révèle qu’elles touchent surtout les enfants de sexe masculin et ceux dont les mères ont plus d’années d’études »
    Donc on reparle du rôle de la mère dans la prévalence des TSA ?
    Cette étude mériterait d’être approfondie surtout après avoir diabolisé les théories psychanalytiques de « la mauvaise mère ».

    Anna Cannavacciuolo (IDE)

Réagir à cet article