Médecins et pharmaciens dénoncent le développement « sauvage » de la télémédecine

Les URPS des médecins libéraux et des pharmaciens de Bretagne alertent sur « de possibles dérives liées à l’implantation irraisonnée de télécabines de sociétés privées ». Selon eux, de plus en plus d’offres de télémédecine se développent sans ancrage territorial et sans aucun lien avec l’organisation locale de l’offre de soins. Des critiques reprises par l’Ordre des médecins, qui a appelé au respect de l’avenant 9, qui impose que l’usage de la télémédecine soit territorialisé et qui fixe un plafond de 20 % de consultations à distance par médecin.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Il faut une répartition gérée

    Le 05 juillet 2022

    Il y a 4 ou 5 ans, quand est apparu le forcing des lobbys toujours à la recherche de chiffre d'affaires en faveur de cette nouvelle "extension du domaine de l'informatique", j'avais proposé que le processus commence par une demande d'autorisation à l'ARS, et par les déserts médicaux (la même démarche quand on propose de créer une pharmacie), avec condamnation pour exercice illégal de la médecine si ouverture sans autorisation. Sinon, on aurait le bazar : cabines dans les villas à St Trop ou dans le chalet de riches chanteurs, cabines a coté du photomaton-clé minute de la galerie marchande,etc..(tout ça remboursé Secu, évidemment ). Eh bien on y est. Maignan Pharmacien
    Michel LeMoux

Réagir à cet article