Janvier avec alcool, mais alors pas sans smartphone !

Paris, le vendredi 17 janvier 2020 - Tous les Français, loin s’en faut, ne suivent pas les prescriptions de plusieurs associations de lutte contre les addictions qui voulaient faire de ce mois de janvier une période d’abstinence vis-à-vis de l’alcool afin d’inciter chacun à réfléchir à ses habitudes de consommation. C’est ainsi que le mois de janvier devrait connaître son triste lot de morts sur les routes liés à des automobilistes en état d’ivresse. L’attrait des outils technologiques et l’engouement de nos contemporains pour l’auto-mesure pourraient-ils avoir une influence sur une partie des conducteurs prenant le volant bien qu’ayant bu ? C’est la question que soulève le dispositif OGICO développé par la société Olythe (Aix-en-Provence) et qui vient d’être présenté au super show de l’électronique, le CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas. Spécialisée dans la spectrométrie, Olythe a mis au point un appareil qui offre exactement la même fiabilité qu’un éthylotest agréé par les forces de l’ordre. Combiné à une application disponible sur smartphone, le système permet en soufflant dans son appareil de connaître de façon très précise son taux d’alcoolémie et le temps d’attente nécessaire pour retrouver le taux autorisé.

Un outil utile pour les professionnels

Outre la fiabilité de son éthylotest, Olythe propose d’autres outils : une géolocalisation afin de s’adapter à la réglementation différente d’un pays à l’autre et un module de gestion pouvant être utilisé par les entreprises gérant une flotte de véhicule.  « Avec OCIGO, les professionnels peuvent enfin veiller sur la sécurité de leurs conducteurs et indirectement de la population en temps réel avec un véritable tableau de bord sans les stigmatiser », explique Guillaume NESA, cofondateur d’Olythe. « Les particuliers disposent d’un dispositif aux standards professionnels d’une fiabilité sans précédents pour leur sécurité et celle de leurs proches. Cette qualité offerte aux professionnels nous la mettons à la portée des particuliers qui eux aussi veillent sur la sécurité de leur proches », cité par le portail Ville Intelligente.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article