Super Eros

Londres, le samedi 25 mai 2019 – La levée de l’anonymat du don de gamètes dans les pays où il est bénévole met les banques de sperme face à un véritable casse-tête : comment amener, dans ces conditions, la gent masculine à faire un geste altruiste possiblement lourd de conséquences.

Une enquête, publiée dans la revue Marketing Theory a cherché des moyens pour ces établissements à parvenir à leurs fins.

Il est apparu que dans deux pays, la Grande-Bretagne et l’Australie, malgré la gratuité et la levée de l’anonymat, les banques du sperme sont parvenues, après une période de débandade à relever la barre.

Leur méthode ? Flatter la virilité du donneur présenté tour à tour comme un soldat ou un super héros.

« Les banques veulent vous convaincre que le don de sperme fera de vous un vrai homme, meilleur que les autres », explique Laetitia Mimoun, chercheuse et docteur en marketing à la Cass Business School de la City University of London et coauteur de l’étude.

« Il est très intéressant de constater que les banques de sperme sont en mesure de susciter des dons gratuits tant qu'elles les présentent comme un moyen d'affirmer sa masculinité, à une époque où cette notion est sans cesse remise en question », conclut-elle. 

Alors qu’en France, la PMA pour "toutes" va nécessiter un nombre accru de dons, pourrait-on voir fleurir ce genre de campagne dont le bon goût est laissé à l’appréciation de chacun…

F.H.

Référence
Sobande F et coll : Soldiers and Superheroes Needed! Masculine Archetypes and Constrained Bodily Commodification in the Sperm Donation Market. Marketing Theory (2019)

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article