Pression artérielle cible : 140 pour tout le monde, y compris les patients âgés

La plupart des recommandations invitent à réduire la pression artérielle (PA) chez l’hypertendu non diabétique et non coronarien à moins de 140 mmHg. Cependant, comme le signale par exemple la société européenne de cardiologie, les preuves manquent dans plusieurs groupes de patients : les hypertendus non compliqués, les hypertendus de grade 1 et surtout les hypertendus âgés.

C’est pour remédier à ces manques que les résultats de l’étude en double aveugle FEVER qui a randomisé 9 711 Chinois hypertendus ont pu être ré-analysés par sous-groupe. Cette étude avait démontré que réduire la PA en moyenne à 138 mmHg par un traitement plus intensif apportait un bénéfice significatif en termes de protection cardio-vasculaire en comparaison avec un groupe traité moins intensivement et chez qui la PA moyenne était à 142 mmHg. L’étude avait inclus des patients jeunes et vieux, ainsi que des patients avec ou sans diabète et atteints ou non de pathologies vasculaires.

La réduction du risque cardio-vasculaire a été recherchée dans différents groupes. Le risque de survenue d’un accident vasculaire cérébral a été moindre dans le groupe traité intensivement, que les patients aient présenté au départ une hypertension non compliquée (-39 %, p=0,002), une PA systolique à la randomisation <153 mmHg (-20 %, p=0,03) ou qu’il s’agisse de patients âgés (-44 %, P <0,001). De telles réductions également significatives (en moyenne entre -29 et - 47 %) ont été également retrouvées, que ce soit pour l’ensemble des évènements cardio-vasculaires ou pour la mortalité totale. Baisser la pression systolique à moins de 140 mmHg a permis de prévenir 2,1 (hypertendus non compliqués) à 5,2 (patients âgés) événements cardiovasculaires tous les 100 patients traités sur 3,3 ans.

Cette étude vient renforcer les recommandations, l’objectif est donc bien de ramener la pression à moins de 140 mmHg que les patients soient porteurs d’une hypertension non compliquée ou modérée ou bien qu’ils soient âgés.

Benoît Tyl

Référence
Zhang Y et coll. Is a systolic blood pressure target <140 mmHg indicated in all hypertensives? Subgroup analyses of findings from the randomized FEVER trial. Eur Heart J 2011;32 (12): 1500-1508.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article